Environnement, patrimoine culturel:

 

1) En suivant le cours de l’Ara N260:

 

Dans la vallée de Broto plusieurs constructions se remarquent. À Broto, la maison de la vallée (Casa del Valle) et la prison, toutes deux du XVI siècle peuvent se visiter en été. Á Oto, les deux tours de défense. À Buesa l’imposante église et la chapelle de San Cristobal, ainsi que le parchemin qui nous raconte l’histoire de la commune durant le 11ème siècle. À Asín de Broto, le  El conjurador et le Christ. À Linas de Broto, la tour de défense et à Torla le carnaval. Dans la zone du “sobrepuerto” appartenant à la commune de Broto nous pouvons voir l’église de Otal, de style roman lombard et datant du 11ème siècle ainsi que les terrasses d’Escartín et l’église de Bergua.

 

En suivant le cours de l’Ara nous arrivons à Fiscal où nous pourrons voir le foulon de Lacort, la porte romane ainsi que l’observatoire astronomique.

 

Dans le bassin intermédiaire de l’Ara nous trouverons plusieurs villages abandonnés suite au projet de barrage de Janovas, qui n’a finalement jamais vu le jour. Paradoxalement, le mot Janovas vient de l’arabe et signifie la porte. Il semblerait que lors de leur conquête les musulmans n’aient pu dépasser ce point là. En plus de Janovas, les villages de Cajol, Burgase, Muro et Yeba méritent une visite.

 

Nous arrivons finalement à Boltaña et à Aínsa. Cette première, siège du canton de Sobrarbe, est riche des ruines de l’ancien château ainsi que d’une jolie paroisse datant du XVIème siècle. Visite obligée de Guaso et Santa maría de Buil, à côté de Boltaña. Aínsa, croisée de chemins, point de rencontre entre les rivières Cinca et Ara, mélange de cultures et légendes, mérite bien une balade dans ses rues pavées, les ruines de son château et son esprit médiéval et magique, avec en paysage de fond la silhouette d’Ordesa et du Mont Perdu.

 

2) Autres attractions culturelles du canton de Sobrarbe:

 

L’architecture et la singularité du monastère de San Vitoran, les ermitages et le dolmen de Tella, Alquizar, la collégiale de Fanlo.

 

L’ensemble du mur de Roda à la Fueva. Le temple paroissial de Sant María datant du XIIème siècle. La primitive tour cylindrique dont seule la base se conserve aujourd’hui. L’ermitage de San Bartolomé du XVIème siècle.

 

La château de Samitier et le château d’Abizanda  avec sa tour servant à la fois de vigie et de résidence faisant d’elle un cas particulier.

 

Le folklore musical, les festivals du château d’Aínsa, les carnavals de Torla et Bielsa, le documental etnographique d’Espiello, etc..

 

3) Se retrouver au centre des Pyrénées aragonais, entre les cantons de Ribargorza, Serrablo et Jacetania.

 

Visitez les églises romanes du Serrablo, de style roman lombard, accesibles en voiture comme celles d’Olivan et Larrede, et d’autres à pied. Valent également le détour les ermitages de L’Angusto et des Escoronillas et As Arrodillas sur le flanc du Mont Oturia depuis Yebra de Basa, en honneur à Santa Orosia.

 

Nous recommendons également le magnifique point de vue sur la Jacetania de Peña Oroel, qui abrite également un ermitage en l’honneur de Santa Orosia.

 

Dans la Jacetania, le patrimoine est impressionant. À Jaca, la cathédrale fut la première cathédrale romane d’Espagne et son damier se retrouve un peu partout le long du chemin de Saint Jacques de Compostelle. Visite obligée également du musée diocésain et de la citadelle parfaitement conservée.

 

 

Si nous continuons en direction de Pampelune, nous trouverons Santa Cruz de la Seros ainsi que le Monastère de San Juan de la Peña. À la fois le vieux monastère, autrefois le plus important d’Aragon durant le Moyen Âge, et le nouveau de San Juan de la Peña, sont des monuments nationaux. Historiquement parlant, il convient de souligner qu’il fut construit durant les XI et XII siècles, qu’il abrite plusieurs rois de la Couronne d’Aragon et du Royaume de Navarre et qu’il fut cédé aux moines de l’ordre de Cluny qui ont fait construire les chapiteaux romans du cloître.

 

Pour la petite anecdote, la légende raconte que l’environnement magique de San juan de la Peña avec son bois de houx, ses rochers et son magnifique point de vue appellé le Balcon del Pyrénées, a hebergé un temps le Saint Graal. Le compositeur Wagner est venu visiter les lieux et s’en inspirer.

 

4) Depuis San Juan de la Peña il est posible de descendre au lac de la Peña, à Ayerbe et de là au Château de Loarre où vous pourrez contempler les majestueux Mallos de Riglos.

 

Le Château de Loarre fut construit au XIème siècle sous les ordres du roi Sancho III afin de servir d’avant-garde pour organiser les attaques contre les musulmans établis aux alentours de Huesca. Le Château de Loarre étant très bien conservé, il a été choisi comme lieu de tournage du film “Kingdom of Heaven”.

 

Dans le reste de la province, les villages de Sos del Rey Católico, Uncastillo et l’Art Roman des Cinco Villas méritent également d’apparaître dans notre liste.